Calendrier compétitions

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
dimanche, 17 mars 2013 00:00

Le 18 trous

Évaluer cet élément
(19 Votes)
Le parcours du Golf d’Épinal est réputé très technique et difficile à appréhender.

Le golf : depuis 1985, année de son inauguration, le Golf des Images d’Épinal n'a depuis cessé de croître avec la réalisation en 1988 d'un parcours 18 trous de 5300 m, en 1989 d'un second putting green . En 1998, la réalisation d'un practice couvert a permis d'améliorer encore les qualités de ce golf municipal qui participe pleinement au dynamisme de la ville en matière sportive. 

 

Trou par trou vu par le Pro

Mickaël Altmeyer

 

Trou n°1.

 

  

Par 4. Ce dogleg gauche sera un trou facile si vous ne l’agressez pas. Une mise en jeu dans le virage avec un bois 3, un hybride ou un long fer sera suffisante pour se laisser un second coup facile. Attention quand même : à gauche,  le green du trou n° 18 et son fairway sont hors-limite.

Trou n°2.

 

 

 

Jouez ce par 3 par la gauche afin d’éviter les bunkers (surtout le premier qui vous laisserait une sortie très difficile à 40 m) ! Attention à  ne pas dépasser le green car l’approche deviendrait très compliquée ! Le bogey sera un bon score sur ce trou !!!

 

Trou n°3.

Par 4. Drivez en direction de l’arbre à gauche (ou plus à droite si vous êtes un joueur court, afin de ne pas être gêné par cet arbre lors du second coup), le terrain pentu ramènera la balle au milieu du fairway ! Les longs frappeurs peuvent toutefois jouer légèrement à gauche de l’arbre pour ʺcouper ʺ le trou. L’attaque du green est importante car il se compose de plusieurs plateaux assez pentus. Toujours essayer de rester court à droite du drapeau pour se laisser un putt facile en montée.

 

Trou n°4.

Par 5. Toujours s’appuyer à droite car la pente générale du fairway ainsi que celle du green ramèneront la balle à gauche. La ligne de jeu au départ est le côté droit des sapins. Le second coup doit être lui aussi un peu à droite (mais pas trop sinon gare au hors-limite à droite matérialisé par un grillage !) mais attention à faire un bon choix de club car deux bunkers de parcours vous attendent.

 

Trou n°5 :

Long par 3 qui vos demandera de laisser entrer la balle par la gauche. Le par reste faisable avec un chip-putt.

 

Trou n°6.

Les longs frappeurs se réjouiront de pouvoir attaquer ce par 4 en 1. Les autres pourront obtenir un joli résultat en mettant leur drive en direction du bunker de green. Le green en forme de L inversé demandera une approche précise car le bunker à gauche se trouve au niveau du milieu du green.

 

Trou n°7.

Un par 3 simple mais attention à ne pas rester en haut à gauche du green !

 

Trou n°8.

Par 4. Un départ au bois 3 ou hybride suffira car l’obstacle d’eau est proche.

 

Trou n°9.

Par 4. Trou facile mais attention à ne pas rester court au second coup et d’échouer dans l’un des gros bunkers devant le green !

 

Trou n°10.

Par 5. Le drive n’est pas difficile mais le jeu se complique pour les coups suivants. Le second coup est d’autant plus délicat qu’il faut éviter l’obstacle d’eau à gauche sans pour autant s’enfermer trop à droite et être gêné par les arbres ou, si on les passe, obtenir un mauvais angle pour l’attaque de green. Choisissez bien votre club !!! Les difficultés s’enchaînent puisque le green est surélevé et très petit. Jouez le centre du green !

 

Trou n°11.

Par 3. Ici le choix du club est PRIMORDIAL !!! Attention à l’obstacle d’eau devant le green qui est non visible du départ ! De plus, le green se trouve en descente vers l’eau ; il ne faut donc pas le dépasser.

 

Trou n°12.

Long par 4 en dogleg gauche. Placez votre drive légèrement à droite du bunker afin d’assurer le coup suivant ! Les longs frappeurs peuvent tenter de passer au-dessus du bunker en léger draw.

 

Trou n°13.

Court par 4. Trou à birdies à condition d’atteindre le fairway lors de la mise en jeu.

 

Trou n°14.

Petit par 3 qui nécessite quand même de se méfier du hors-limite à droite.

 

Trou n°15.

Par 4. Ce trou visuellement simple peut s’avérer difficile si la mise en jeu est trop à gauche. Placez votre drive à droite des bunkers et vous aurez une belle ouverture sur le green !

 

Trou n°16.

Par 4. Placez votre drive en direction de la cabane des jardiniers ! Les longs frappeurs pourront driver au-dessus du plus grand arbre de gauche et se placer à une centaine de mètres du green. Un résultat identique peut être obtenu avec un drive en hook. Atteindre le bon plateau au second coup facilitera nettement le putting.

 

Trou n°17.

Les longs frappeurs se contenteront d’une mise en jeu avec un bois 3 ou un hybride afin d’éviter l’obstacle d’eau. A  partir d’un départ court ou dans le rough, assurer le second coup devant l’obstacle d’eau pour jouer le green en 3 se révélera souvent une stratégie prudente et payante.

 

Trou n°18.

Par 5 avec un hors-limite tout le long à droite. La mise en jeu est capitale pour terminer la partie en beauté. Le trou étant difficilement touchable en 2, l’utilisation du drive ne s’impose pas au départ. ; suivant la confiance du moment et l’état de la carte de score, le choix d’un bois 3 ou d’un hybride peut s’avérer plus judicieux. Pour le second coup, un placement dans le dogleg est suffisant pour laisser un troisième coup de 140 m environ. Le dernier choix de club est important car le grand green se compose d’un double plateau très pentu.

 

J’espère que vous avez pris du plaisir à jouer ce parcours et que mes conseils vous auront été utiles. A bientôt !

Mickaël Altmeyer

Photos

P6090476 - Copie.JPG