Calendrier compétitions

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
lundi, 26 juin 2017 13:25

La chenille des seniors tis(se) sa toile

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'AS Golf des Images d'Epinal commence à donner de l'urticaire à ses adversaires du tournoi interclubs seniors. En retour, ces derniers lui envoient des chenilles qui piquent... Non, on plaisante.

 

N'empêche qu'en rentrant de la Meuse, nos seniors chantaient " En revenant de Madine, la digue, la digue...", tout heureux de cette belle victoire 490 à 469, sans se douter que, quelques heures plus tard, ils allaient déchanter. Les chenilles processionnaires étaient passées par là, avec leur cortège de boutons rouges, de peaux boursouflées et de cortisone pour soigner tout cela dans les cas les plus sérieux.

Un souvenir de plus à raconter pour la bande du vice-président Jean-Paul Raffy, qui, lui, en était encore à la mésaventure survenue chez les sympathiques restaurateurs de Nonsard trois ans plus tôt, mésaventure connue sous le nom de " la mayonnaise qui tourne ". On aurait bien aimé que " La Doublure " nous parle de tout cela, mais le brave Alain a donné une autre orientation à sa carrière sportive.

Revenons à nos TIS, avec cette belle victoire en terre vosgienne face à une équipe de Metz Chérisey en format réduit. 465 à 393, ça laisse de la marge des fois que les Messins décident de nous rendre la monnaie de la pièce chez eux...Yolande Werlé, Martine Mathieu, Etienne Cottet, Denis Montoux Marolleau, Jacques Thouverey, François Maimbourg, Patrice Houssa, Didier Gaudeau, Jean-Paul Raffy, Patrick Barthelet, Emil Schork ont alimenté largement les compteurs, en brut et en net. A vaincre sans péril, on triomphe tout de même avec un peu de gloire... tout en partageant de bons moments, ce qui reste l'essentiel.

En Meuse, les balles ont fusé sur le fairway sec comme jamais, même si derrière la fameuse digue dorment 35 millions de m3 d'eau. Le lac pourrait donner à boire au golf, mais se contente d'irriguer les greens et les avant-greens -de manière archaïque, certes- et de donner aux maçons qui montent le futur club-house de quoi couler le béton. A Madine, on ne fait rien comme ailleurs. Le pro est derrière le bar, le capitaine des seniors actionne le tiroir-caisse, tout cela dans une ambiance sympa. Sur le terrain, les rois du driver ont bombardé à tout va, sous les traîtres rafales d'Eole. Patrice Houssa, leader du jour avec un détonnant 33 stableford (-2 au départ du 15 avant de rafraîchir sa balle sous la ligne à haute tension !), a touché le green du 1 en un coup. Les pars 5 ont été avalés goulûment. Bref, Epinal a conforté sa position dans la poule A, en décrochant le point de bonus.

Il est toujours difficile dans une équipe de mettre en avant celui-ci ou celle-là. Mais sachez que l'on a eu plaisir de trouver aux avants-postes nos vaillants seniors de 2e génération, Daniel Coqueau, Henk Huneker, François Maimbourg, Anicet Lecomte, des dames aussi avec Annie Cravello, Marie-Anne Gaudeau Chirat et Yolande Werlé. Les scores de Patrice Houssa, Jean-Paul Raffy, Daniel Pilot et Gérard Mougin ont fait gonfler le capital des bleus. Bleus devenus subitement rouges un peu plus tard, vous savez pourquoi... La chenille spinalienne est en marche, sans douleur cette fois.

                                                                                                                                               G.M.    

Photos

P6090427.JPG